samedi 18 juillet 2015

De retour...

Oui de retour après une longue absence due en partie à beaucoup d'occupations et aussi je dois bien l'avouer à une certaine flemme... Pas bien! BREF!!! Mon dernier article était sur deux mois de changement d'alimentation sans gluten et mon article d'aujourd'hui et bien c'est le bilan de cinq mois sans gluten! Car oui je tiens le coup même si parfois quelques entorses sont inévitables quand mon mari est à la maison ( c'est à dire toutes les 6 à 8 semaines pendant une dizaine de jours) sinon je tiens bien la distance. A part un confort digestif certain et une perte significative de centimètres de tour de cuisse car la rétention d'eau me laisse beaucoup plus tranquille depuis le no-gluten j'avais un peu de mal à faire un réel bilan mais ça c'était avant de commencer ce livre:



Et là j'ai compris que oui j'étais surement intolérante au gluten vu les changements objectifs que cette façon de manger avait sur mon organisme. Dans ce livre qui s'appuie sur de nombreuses études scientifiques il est fait la distinction entre les personnes souffrant de la maladie coeliaque, des "super" intolérants au gluten et aux deux protéines qui le composent et ceux "juste" intolérants car ne supportant pas une des deux protéines ou même une des 12 fractions protéiques de la protéine gliadine. Enfin bref c'est compliqué mais passionnant et en fait du coup cette intolérance fait que le gluten interfère sur la dégradation et l'absorption des nutriments donc le système immunitaire et le système nerveux réagissent par le biais d'inflammation notament au niveau du cerveau qui du coup gère mal certaines choses: chez moi maux de tête et allergie saisonnière par exemple ( ou alors c'est le hasard!!!) C'est vrai que je n'ai plus mal à la tête "sans raison" et plus de migraines. Avant j'avais souvent mal au crâne et étais souvent barbouillée avec des maux de ventre et tout ça et bien c'est fini! Et c'est vrai que cette année pour la première fois depuis 40 ans mon rhume des foins a été super discret et a duré tout au plus une semaine au lieu des 2 mois habituels. 

On dit que c'est une mode le sans gluten mais je crois plutôt que des études de plus en plus nombreuses et poussées sont dévoilées au grand public et ne sont que le début d'une vraie prise de conscience: le blé que nous mangeons (enfin que vous mangez) est 40 fois plus chargé en gluten qu'il y a 10 ans! Pas étonnant que notre corps ne sache plus comment faire!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire