jeudi 26 septembre 2013

Déboires d'un collégien (et de sa mère)...

... et coup de gueule contre un rectorat qui accumule les boulettes. 




Voilà, fin juin je suis au travail et je reçois un coup de fil de mon petit dernier (15ans)  qui n'avait plus classe pous cause de révision de brevet. Il me dit être tombé en longboard (sorte de skate) et me dit que son poignet lui fait mal, est enflé etc etc. Donc direction les urgences et le verdict tombe: fracture du poignet droit! La loose car 6 jours après il doit passer le brevet et bien sur il est droitier! Le médecin des urgences nous dit que mon fiston a droit à une aide pour écrire à sa place et qu'il nous fait un certificat dans ce but. Je préviens donc le collège puis le rectorat au plus vite. Le médecin "chef" du rectorat est très rassurante: "Ne vous inquiétez pas je fais le nécessaire vous ne vous occupez de rien, votre fils se présente jeudi normalement à ses épreuves quelqu'un sera là pour lui" Bon du coup à la maison on est plus détendu, il continue ses révisions et on le chambre car il est quand même réputé pour être bien feignant, donc passer le brevet avec quelqu'un qui écrit à sa place c'est quand même le comble! Le jeudi fatidique arrive et je le dépose devant le collège avec son bras dans le plâtre. Il est bien stressé quand même et moi mon instinct de mère m'alerte d'un je ne sais quoi qui pourrait ne pas bien se passer. Bon ben bingo! Une demie heure plus tard il me téléphone pour me dire de venir le chercher, personne pour lui! La conseillère principale appelle le rectorat mais en fait ils n'ont prévu personne! Des profs du collège de mon fils se trouvent sur place et se proposent mais on leur dit qu'ils ne sont pas assermentés et que ce n'est pas possible. Je récupère donc mon fiston dépité avec les excuses de la CPE qui me dit de me dépêcher de prévenir le rectorat car ils risquent de le compter comme absent sans motif! Démarches faites en urgence, coup de gueule au rectorat mais c'est la faute de personne (enfin peut-être la sur-chef du mécecin chef qui n'a pas entériné la décision de sa collègue) Ils ont juste oublié de nous prévenir! Tout le monde est bien déçu car il va falloir travailler et réviser l'été et là il avait bien travaillé (pour une fois!) et comme il avait quand même quelques points à rattraper... Bon enfin session de septembre pour les éclopés de juin, ça se passe malgré des sujets plus durs qu'en juin (dixit les profs), une rédaction qui est passée de 30 lignes en juin à 50 lignes pour ceux de septembre (????) et hier c'était les résultats. Je pars au travail à 50kms et demande à mon fils de les regarder quand ils seront en ligne à 14H et de me prevenir: il ne l'a pas! Après X vérifications (y compris du collège que j'ai appellé) mon fils n'a pas son brevet! Pourtant "on" a révisé cet été! Il est au 36ème dessous et moi je suis loin, il m'a avoué ensuite être resté couché par terre dans sa chambre plus d'un heure car il n'arrivait pas à se dire qu'il avait échoué sur un examen quand même assez simple, en imaginant même comment il allait dire ça à ses enfants plus tard... Pour lui une catastrophe mondiale! le sentant vraiment pas bien je demande à son grand-frère de rester avec lui à la maison car je pense à tout ce qu'on voit et me dit qu'il pourrait faire une bêtise! Ce n'est pas son genre mais on ne sait jamais... 4 heures plus tard coup de fil de mon fils qui est allé vérifier pour la 36ème fois qu'il était recalé, et là miracle son nom est inscrit avec "admis". Donc un grand merci à cette p..... de personne à la c.. qui en fait avait publié les résultats de juin au lieu de ceux de septembre et ne s'en est rendu compte qu'au bout de plusieurs heures! Forcément il n'était pas dans la liste de juin!

Alors vous me direz ça finit bien et ce n'est que le brevet OK, mais quand même quel manque de sérieux et  de respect pour des gamins à qui on serine à longueur de temps qu'il faut être irréprochable à l'école! J'espère que pour aucun de ceux qui ont eu le même stress que mon fils hier (et ils sont nombreux) il n'y a eu de conséquences graves. En tout cas le mot de la fin est pour mon fiston: "VDM la pire journée de ma vie"

7 commentaires:

  1. Tout finit bien, mais oui, quel stress dû à de réels incompétents ! C'est effrayant, car on dépend plus ou moins de ce genre de personnes.
    Maintenant, ZEN. Un SPA (ou quelconque moment de détente) s'impose pour la Maman et 'Félicitations' au fiston !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui maintenant ça va mieux mais en colère contre l'accumulation de bourdes!

      Supprimer
  2. Effectivement cela n'est pas vraiment très pro de la part du rectorat
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Purée quand même, c'est affreux, j'imagine dans quel état vous avez dû être, c'est fou ce manque de professionnalisme quand même. Heureusement que ça se termine bien, mais zut quand même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour nous ça se termine bien mais si ça se trouve certains ne sont pas retournés sur le site et ne savent même pas qu'ils ne sont pas recalés!

      Supprimer
  4. Non mais on va où là ! C'est du grand n'importe quoi ! Bravo à ton fils qui a eu son examen malgré toutes les bourdes de l'administration ! Oui, c'est le résultat qui compte mais j'imagine ce qu'il a pu ressentir le jour du brevet, quand il a réalisé qu'il ne pourrait pas le passer ! C'est vraiment inadmissible de faire endurer des trucs pareils à des gamins... Pffffffffffffffff ça me met en colère, là ! Voilà ! Je suis fâchée (bon, je vais me calmer, hein ! Mais j'aime pas les injustices) A +

    RépondreSupprimer